1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>
  • Previous
  • Next
  • Stop
  • Play
  • Inscription au club
  • Partenariat

Vous souhaitez vous inscrire au sein du club, vous engager au sein du bureau ou bien tout simplement faire partie d'une équipe sympa et pleine d'optimisme, alors n'hésitez plus venez nous rejoindre !!!
Adhésion :
- Prix licence seniors - vétérans H/F : 35 euros

- Prix licence jeunes H.F : 5 euros
Lire la suite...

Partenariat

Vous êtes un particulier, une entreprise, vous souhaitez communiquer vos produits à travers ce site ou tout simplement devenir partenaire de notre association.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter M. GERARD Jean-Claude au 06 42 31 94 10

Historique de la pétanque

PDF Imprimer Envoyer

Le jeu de boules existe depuis l’Antiquité. Les Grecs jouaient à la « sphérique ». Ils lançaient des boules de pierre d'une certaine grosseur, auprès d'une autre plus petite. Les Romains quant à eux, abandonnèrent la « sphérique » pour jouer avec des boules de bois cerclées de fer (Au temple de Carcala, à Rome, il existe une fresque représentant des patriciens jetant les boules et d'autres mesurant un point devant des spectateurs attentifs).

Ensuite pendant quelques siècles, on perdit la trace de ce jeu. Mais, à la Renaissance, tels les arts, le jeu de boules réapparut au grand jour et prit de l'extension.

Au XVIéme siècle, grâce aux guerres d’Italie, celui?ci est introduit en France. On trouve aussi des traces de son existence dans d'autres pays tel l’Espagne. On y jouait désormais dans différents pays. Chaque peuple l'adapta à sa façon.

Mais c'est en 1910, à Marseille, que naquit la pétanque, petite soeur du jeu de boules et plus précisément du jeu hautement codifié appelé « La Longue » ou encore « Jeu Provençal ». Son nom signifiant, en méridional, pieds joints rappelant ainsi la position que doit prendre le joueur pour pointer ou tirer sa boule.

Partant donc de Marseille, ce sport conquit le littoral français, puis s'étendit à la France entière, il s'infiltra ensuite en Italie et enfin, il enjamba le Rhin pour s'étendre à toute l'Europe, au nord de l’Afrique, pour finir, comme Christophe Colomb, aux Amériques.